Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/01/2014

AGENCE INFO LIBRE : UN REGARD DIFFERENT ET INDEPENDANT SUR L'ACTUALITE

agence.jpgPrésentation de l'agence :

"Nous sommes une équipe de journalistes amateurs et indépendants cherchant à créer un agence de presse en s’étant fixé comme objectif la ré-information des citoyens.

L’équipe de l’Agence Info Libre est composée de sept journalistes indépendants : David alias Capitaine Anderson, Jonathan Moadab, Ugo Passuelo, Maurice, Lisandro Dias, Anthony et Polo et du dessinateur Olive.

En effet, les médias mainstream ne remplissent plus, selon nous, leur fonction d’informateur auprès du grand public et ne respectent plus aucune forme de déontologie, étant au service d’intérêts financiers supérieurs à celui de l’ensemble des citoyens.C’est pourquoi l’Agence Info Libre est un des médias sur internet qui tentent, humblement, de « reprendre le flambeau » de l’information sur la scène nationale et internationale. (Traductions, reportages, interviews, documentaires, revues de presses, dessins d’actualités)

Nous estimons que la liberté d’expression est sacrée et c’est pourquoi toute parole ou commentaire, tel qu’il soit, à sa place dans le débat public (dans le respect de la loi). Nous ne nous fermons à aucun sujet et tentons de donner la parole à un maximum de personnes avec avec pour objectif l’impartialité et ouvrir des perceptives de réflexions à chacun.

En ce sens, l’intégralité de l’Agence Info Libre s’engage à respecter les 10 points de la charte de Munich, déontologie fondamentale du journaliste :

Extrait de la charte de Munich (mettre lien)

  • Respecter la vérité, quelles qu’en puissent être les conséquences pour lui-même, et ce, en raison du droit que le public a de connaître la vérité
  • Défendre la liberté de l’information, du commentaire et de la critique
  • Publier seulement les informations dont l’origine est connue ou les accompagner, si c’est nécessaire, des réserves qui s’imposent ; ne pas supprimer les informations essentielles et ne pas altérer les textes et les documents.
  • Ne pas user de méthodes déloyales pour obtenir des informations, des photographies et des documents
  • S’obliger à respecter la vie privée des personnes
  • Rectifier toute information publiée qui se révèle inexacte
  • Garder le secret professionnel et ne pas divulguer la source des informations obtenues confidentiellement
  • S’interdire le plagiat, la calomnie, la diffamation, les accusations sans fondement ainsi que de recevoir un quelconque avantage en raison de la publication ou de la suppression d’une information
  • Ne jamais confondre le métier de journaliste avec celui du publicitaire ou du propagandiste ; n’accepter aucune consigne, directe ou indirecte, des annonceurs
  • Refuser toute pression et n’accepter de directives rédactionnelles que des responsables de la rédaction.

Ainsi que la constitution française :

  • Art 18 : Toute personne a droit à la liberté de pensée, de conscience et de religion (…)
  • Art 19 : Tout individu a droit à la liberté d’opinion et d’expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considération"

L’Équipe de l’Agence Info Libre

20/01/2012

Megaupload : les Etats-Unis déclenchent la colère d’Anonymous

justice, hadopi, internet, Etats-Unis, AnonymousLA GUERRE DU NET

A trop miser sur le tout-répressif, ça leur pendait au nez. La fermeture sans sommation de Megaupload l’a déclenchée, la colère des Anonymes du monde entier s’abat aujourd’hui sur les organes de contrôle du Web, en ce qui est peut être la plus vaste attaque informatique de l’histoire du Web.

Ils ne se trompent pas de colère. Les Anonymes n’érigent pas en symbole le fondateur de Megaupload, contrairement à ce que tente d’expliquer l’Express. Anonymous s’insurge contre des méthodes contestables : fermer des entreprises et services rassemblant des millions de clients sans aucun jugement. En ce sens, les Etats-Unis avaient procédé de la même manière pour Wikileaks. Imagine-t-on le gouvernement français bloquer, sans autre forme de procès, tous les chantiers de Bouygues sous prétexte que l’entreprise est soupçonnée de corruption et favoritisme dans l’appel d’offre du futur siège du ministère de la Défense ?

Les Anonymes protestent aussi et surtout contre des pratiques technologiques, le filtrage du Web, mettant profondément en cause leur valeur première : la liberté d’expression. Par ce biais, les Etats accordent le pouvoir de censurer Internet à l’industrie du divertissement (les lois SOPA et PIPA aux Etats-Unis et l’éventuelle Hadopi 3 française). Après les lois répressives qui fleurissent dans nos démocraties et qui promeuvent l’usage de diverses formes technologies de censure du Web, l’arrêt brutal de Megaupload a été la goutte d’eau de trop pour anonymous.

La plus grande attaque de l’histoire du net ?

En un rien de temps, au moins 5000 anonymes se sont rassemblés pour la riposte. Ce qui fait déjà de cette opération l’une des plus importantes du collectif, avec l’OP Tunisia et les attaques de soutien à Wikileaks. La première phase, qui est encore en cours, s’inspire de la loi du Talion. Megaupload est inaccessible, Anonymous attaque et rend inaccessible à son tour (via des attaques en déni de service appelées DDOS) les sites qu’il juge responsable de cette crise : le FBI, le Département américain de la Justice, la Maison Blanche, mais aussi les ayants droits : Motion Picture Association of America (MPAA.org) et Recording Industry Association of America (RIAA.org). Les organismes répressifs sont aussi attaqués : l’Hadopi et son équivalent belge, mais aussi les principales Majors (Universal, Vivendi, Warner…).
La liste s’allonge d’heure en heure. Pour se rendre compte de l’effervescence et voir en direct les sites attaqués, suivre : #opMegaupload sur Twitter.
Le record de 5630 personnes en même temps a été atteint sur LOIC (Low Orbital Ion Canon, l'outil servant à faire des attaques en déni de service) pour saturer le site du FBI.

Une phase deux de l’opération est annoncée, si on ne sait pas encore précisément ce que c’est, on peut parier que ce sera de la diffusion d’informations confidentielles.
Parallèlement, Anonymous tente de remettre en ligne Megaupload, mais le FBI réagit vite et bloque les accès. On vous déconseille d’ailleurs très fortement d’essayer de vous connecter à quoique ce soit vous promettant être un renouveau de Megaupload pour l’instant, les quantités d’arnaques et pièges informatiques pullulent.

Publié par l'Humanité du 20/01/2011. Ci-dessous communiqué en Anglais de Anonymous. La deuxième vidéo est sous-titrée.

 
Pour protester contre la fermeture de Megaupload, le groupe Anonymous a posté une vidéo intitulée Operation Blackout dans laquelle elle envoie un message à internet et aux gouvernements.

Ceci est une alerte d'urgence concernant tous les citoyens des États-Unis. Le jour que nous avons tous attendu est malheureusement arrivé. Les Etats-Unis censure l'Internet. Notre évidente réponse est que nous ne nous assierons pas pendant que nos droits nous sont enlevés par le gouvernement, nous les préserverons. Ce n'est pas un appel aux armes, mais un appel à la reconnaissance et à l'action!

27/12/2011

TWITTER CHAMPION DES MEDIAS EN 2011 !

twitter-soleil.pngEn 2011, les médias ont beaucoup parlé de Facebook et de Twitter, et un peu de Google+. Mais savez-vous quel réseau social a eu le plus de visibilité dans les médias aux Etats-Unis ? En 2011, Twitter remporte le match…

HighBeam, une société réalisant des études, a étudié le nombre de mentions aux réseaux sociaux dans les médias. Pour 50%, ces dernières concernaient Twitter, Facebook n’arrive pas loin derrière avec 45%. Les autres réseaux sociaux se partagent les 5 pourcents restant.

Durant l’année, Facebook est passé devant twitter en février et en avril, la première fois grâce au nouveau format de ses pages et la seconde grâce au développement de son service de deals.

Les autres réseaux sociaux n’ont pas eu autant de chance concernant leur visibilité. Linkedin a occupé 3,33% des medias, Myspace 1,3% et Foursquare seulement 0,71%. Google Plus, ayant été lancé en juin, n’a pas été inclus dans l’étude.

Ces données proviennent du marché américains, pensez vous que la même chose s’est produit en France ? A vue de nez, je dirais que Facebook a été beaucoup plus mis en avant que Twitter.

Source : AllFacebook

18:47 Publié dans Actualités, Internet, Web | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : twitter, médias, champion, 2011 | |  del.icio.us |  Imprimer | | Digg! Digg |  Facebook | |

03/12/2011

Jean-Luc Mélenchon fait campagne avec une web-série

mélenchon,internet,présidentielleLe Front de gauche vient de dévoiler sa stratégie Internet pour préparer la présidentielle de 2012. Les internautes pourront découvrir les coulisses de la campagne de Jean-Luc Mélenchon dans une web-série hebdomadaire.

Simple gadget lors de l’élection présidentielle de 2002, Internet était devenu en 2007 un véritable outil à « enrôler » des électeurs. Conscients du pouvoir de ce média, tant pour fédérer une communauté que pour communiquer, les partis politiques, même les plus traditionnels, ne cessent d’investir dans les nouvelles technologies.

Lundi 14 novembre, le Front de gauche a ainsi dévoilé à la presse son plan pour promouvoir la candidature de Jean-Luc Mélenchon sur le Web. L’idée la plus innovante est une web-série qui suivra le candidat dans les coulisses de sa campagne. Dans un billet publié le 10 novembre sur son blog, celui-ci se félicitait de cette initiative. Il la présentait comme une première, assurant : « Je ne contrôle pas le récit. Ce n’est pas moi qui écris le scénario ni qui le relis. » Gageons que son directeur de la communication, Arnauld Champremier-Trigano, veillera néanmoins à ne rien diffuser qui puisse écorner l'image de Jean-Luc Mélenchon. La série sera diffusée à partir du 21 novembre au rythme d'un épisode par semaine, sur le nouveau site Internet de l'alliance, Placeaupeuple2012.

Jean-Luc Mélenchon, pas si éloigné de Barack Obama

Le site est composé de deux espaces, l’un pour s’informer, l’autre pour militer. Outre les vidéos consacrées à son candidat et son agenda, Placeaupeuple2012 agrège notamment des éléments provenant de la blogosphère. Lors de la présentation du 14 novembre, Jean-Luc Mélenchon a vilipendé « les grosses machines, les gros éléphants qui ont trois guerres de retard et reproduisent sur la Toile la verticalité du haut vers le bas », rapporte Libération.
Concernant l'usage qu'il fait d'Internet, le Front de gauche se réclame plus des révolutions arabes que de la stratégie d'Obama lors de la présidentielle américaine de 2008. Il applique pourtant les recettes qui ont fait le succès du candidat démocrate. Celui-ci n’était pas seulement omniprésent sur les réseaux sociaux, il a su laisser aux groupes et aux communautés une certaine autonomie pour propager sur la Toile la renommée de leur poulain. Exactement ce que met en avant le Front de gauche avec son nouveau site Internet.
Publié par 01net

10:25 Publié dans Actualités, Vidéo, Web | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : mélenchon, internet, présidentielle | |  del.icio.us |  Imprimer | | Digg! Digg |  Facebook | |